01.02.19

Philippines – Répressions, arrestations et assassinats systématiques de paysans et défenseurs des droits humains

Notre organisation partenaire KMP, l’organisation de défense des droits humains aux Philippines, Karapatan ainsi que d’autres paysans et défenseurs des droits humains ont réagi aujourd’hui dans un communiqué de presse conjoint contre la répression, les arrestations et les assassinats systématiques de paysans, de dirigeants paysans et d’avocats. La situation des droits humains aux Philippines continue à se déteriorer. Les forces de l’État dirigées par la PNP-CIDG et les AFP attaquent sans relâche les civils, les agriculteurs, les populations autochtones et les militants. Toutes les victimes tuées et arrêtées sont identifiées par les forces de l’ordre comme étant des membres du NPA. 

Dans leur communiqué, les organisations évoquent ce qui s’est passé dans les dernières 72 heures :

  • Arrestation illégale d’Ireneo Udarbe, membre du Conseil national de KMP, et de Datu Jomorito Goaynon, dirigeant du Lumad à Cagayan de Oro City
  • Un paysan affilié à notre organisation partenaire KMP retrouvé mort avec des marques de torture à Zamboanga.
  • Assassinat de l’avocat paysan Randy Malayao à Nueva Vizcaya
  • Raid contre le bureau de la Misamis Oriental Farmers Association, falsification de preuves comme la présence d’armes à feu et d’explosifs, arrestation de quatre militants et arrestation de trois mineurs à Villanueva, Misamis Oriental.
  • Deux fermiers Lumad portés disparus retrouvés morts à Agusan del Sur
  • Un paysan affilié à KMP retrouvé mort avec des marques de torture à Zamboanga.
  • Bombardements aériens non-stop, blocus alimentaire et opérations militaires dans les communautés Lumad à Lianga, Agusan del Sur.

#STOPCRACKDOWN #STOPATTACKS #STOPKILLINGS. En novembre dernier Ben Ramos,  le fondateur et directeur de notre organisation partenaire PDG avait été assassiné en pleine rue. Il était le 34ème avocat tué sous l’administration du Président Duterte. Notre partenaire KMP déplore, pour sa part, 158 paysans assassinés de juillet 2016 à septembre 2018. L‘ASTM continuera à dénoncer la situation préoccupante des défenseurs des droits humains aux Philippines.

Ci-dessous la vidéo de la conférence de presse qui a eu lieu le 1er février 2019 à Quezon City.

Share this: