17.07.18

Nouveau partenariat au Togo avec l’Association pour la Promotion des Arbres Fertilitaires

Action Solidarité Tiers Monde a démarré un nouveau partenariat sur les plateaux ouest et dans la région maritime du Togo avec l’Association pour la Promotion des Arbres Fertilitaires (APAF). L’objectif de ce partenariat est d’améliorer les conditions de vie en milieu rural à travers la promotion de l’agro-foresterie. En quoi cela consiste ? A réactualiser une technique agro-écologique ancestrale africaine qui prévoit de planter des arbres fertilitaires dans les champs cultivés. Et pour planter ces arbres, il faut une banque de semences d’arbres fertilitaires. C’est cette activité que l’ASTM a décidé de soutenir jusqu’en septembre 2018.

Le Togo est confronté à d’importants problèmes environnementaux tant en zone urbaine que rurale. Dans plusieurs régions, on assiste à une destruction irréversible des ressources naturelles : déforestation, érosion des sols, dégradation des terres arables, envasement des cours d’eau. Les conséquences sont une baisse de la productivité agricole, la malnutrition, des difficultés pour les femmes à se procurer du bois de chauffage et l’exode rural des jeunes.

La promotion de l’utilisation de techniques agro-forestières permet la fertilisation naturelle du sol, la réduction des intrants, l’augmentation des rendements, la production de bois de chauffage et la progressive réduction des travaux agricoles. Ceci se traduit par une « sédentarisation » des paysans permettant une régénération naturelle des forêts et une meilleure gestion du terroir. Le projet banque de semences d’arbres fertilitaires est donc indispensable à la multiplication des projets agro-forestiers par les arbres fertilitaires de l’APAF ” explique Sena Afeto, responsable des projets en Afrique.

Une méthode qui fait ses preuves dans la durée
Le concept technique et méthodologique de l’APAF a fait ses preuves au Togo avec plus de 30.000 champs agro-forestiers d’arbres fertilitaires. Une analyse diachronique sur la déforestation au Togo, où l’APAF a mené un programme d’agro-foresterie villageoise de 1998 à 2004, montre l’impact durable de la méthode. L’analyse des images satellite prouve que la zone d’intervention originale de l’APAF est le seul endroit au Togo où la déforestation a diminué ( 2005 à 2010) et où on note  même une recrudescence de la végétation entre 2010 à 2015. Et pourtant, l’appui de l’APAF aux paysans de la zone s’est terminé en 2004.

Les techniques d’APAF ont permis aux paysans de cultiver sans fertilisation chimique tout en reboisant une grande zone du pays. Les méthodes continuent de se diffuser, de paysans en paysans, sans apports financiers extérieurs, créant ainsi des forêts durables qui ont de nombreuses fonctions environnementales et sociales. 

Impact social, économique, environnemental et sous-régional
L’agro-foresterie a un impact social, économique et environnemental dans la durée ” déclare Sens Afeto.  Elle diminue la précarité grâce entre autres à la gratuité de l’engrais organique qui provient des arbres fertilitaires. Elle réduit les tâches pénibles des femmes : production de bois de chauffage dans le champ cultivé, approvisionnement en eau potable facilité, champ agroforestier pérenne proche des habitations.  L’impact économique des projets APAF est indéniable: la réduction des dépenses en intrants, production de bois domestique, produits de la cueillette… L’impact environnemental est un des points forts. Le paysage local est transformé et les effets perceptibles : microclimat, diversité biologique, amélioration des nappes phréatiques et sources, …” constate Sena qui revient de mission.

Le projet a également un impact sous-régional du fait que l’APAF Togo fournit en semences les APAF du Burkina, Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire et Cameroun

305 kg de semences

Sans semences et sans le savoir, l’impact de l’agro-foresterie n’est pas possible. Dans ce sens, grâce au soutien de l’ASTM, 305 kg de semences provenant de 16 essences d’arbres fertilitaires et forestiers sont mis à disposition des paysans togolais de la région cible des plateaux Ouest et de la zone maritime pendant la durée du projet. 

Synergie avec d’autres partenaires ASTM
Le soutien bénéficiera également à deux autres partenaires ASTM au Togo : CADR et Le Salut. Leurs capacités en agro-foresterie seront renforcés. 

Au moins 60 paysans bénéficiaires seront formés, deux pépinières mises en place, au moins 64 kg de semences mis à disposition au moins 60 champs écoles installés. ” Les champs écoles sont très importants dans ce processus. Ils permettent d’appliquer le “learning by doing” qui est une méthode efficace, surtout dans l’accompagnement des paysans. Cette technique facilite la transmission des savoir-faire alternatifs”, déclare Sena Afeto.

Share this: