26.06.18

Halte à l’Ecocyde Chevron ! L’appel urgent des victimes de la catastrophe Chevron/Texaco pour rassembler 230.000€

L’UDAPT, l’union qui regroupe les 30.000 indigènes et paysans affectés par le désastre environnemental et humain causé délibérement par la compagnie pétrolière Chevron/Texaco de 1964 à 1992 en Amazonie équatorienne, a été déboutée après 6 ans de bataille juridique au Canada. La Cour d’appel d’Ontario vient de statuer en faveur de l’entreprise en declarant que “ Chevron n’a pas d’intérêt exigible concernant les actifs ou actions de Chevron Canada ”, validant ainsi l’argument de Chevron que sa filiale directe Chevron Canada est une entité complétement séparée. Donc Chevron ne doit jusqu’à nouvel ordre pas payer les 9,5 milliards de US-dollars d’indemnisation pour assainir l’Amazonie équatorienne. Pour pouvoir faire appel et continuer cette quête de justice qui dure depuis plus de 20 ans, les indigènes et paysans victimes doivent payer les frais juridiques qui s’élèvent à 230.000€. Délai: 6 juillet 2018. Le temps presse.

Les victimes font face à une réalité très dure : si l’UDAPT ne peut pas payer les 230.000€ jusqu’au 6 juillet 2018, le procès au Canada va prendre fin, alors qu’ils ont toutes les chances de gagner dans ce pays. Le temps presse…

La plateforme néerlandaise CrowdVersus milite pour l’UDAPT et lance une collecte de fond
La plate-forme de financement participatif CrowdVersus destiné à des actions en justice contre les multinationales – et les gouvernements si nécessaires – qui réalisent des profits au détriment des individus et de la nature, vient de lancer une campagne participative de collecte de fond pour réunir l’argent pour l’UDAPT. Leur objectif : pouvoir lancer une procédure juridique ciblée pour contrer la puissance disproportionnée de Chevron/Texaco et saisir les actifs de Chevron-Canada afin d’exécuter la sentence équatorienne de 9,5 milliards de US$ nécessaires à assainir les 480.000ha de forêt amazonienne.
Pour faire un don >>> https://www.thecrowdversus.org/cases/chevronoilspill/?lang=fr

 

 

 

 

Bataille juridique depuis 1993
Depuis bientôt 25 ans, 30.000 indigènes et paysans de la zone amazonienne de l’Equateur luttent pour obtenir justice et réparation des dommages environnementaux, sociaux et culturels causés par les opérations pétrolières de Texaco (maintenant Chevron) dans leur région. De 1964 à 1992, Texaco y a extrait du pétrole, laissant derrière elle plus de 1.000 bassins toxiques remplis de pétrole qui ont contaminé les eaux et les sols de la région. En 1993, les victimes avaient commencé le combat de David contre Goliath. Après une longue bataille juridique, la culpabilité de Chevron a été admise par trois tribunaux équatoriens en 2011, 2012 et 2013. L’entreprise a été condamnée à payer 9,5 milliards de US$, somme qu’elle a toutefois refusé de payer en prétendant que le procès est une fraude. Pendant ce temps les déchets toxiques de pétroleque le procès est une fraude. Pendant ce temps les déchets toxiques de pétrole continuent de polluer les terres et les fleuves, causant des cancers, déformations natales et autres maladies. Entretemps l’entreprise a cessé toutes ses opérations en Équateur, et les peuples indigenes ont été obligés de porter plainte au Canada pour faire exécuter le jugement.

Action Solidarité Tiers Monde – ASTM défend depuis plus de 10 ans la cause des populations indigènes, victimes de violation des droits humains et environnementaux perpétrés par des sociétés multinationales, dont notamment la cause des victimes du désastre Chevron/Texaco. Lors du voyage d’étude en Equateur, organisé en mars dernier par ASTM/Klima-Bündnis Lëtzebuerg, une délégation luxembourgeoise a été témoin de cette catastrophe environnementale et de ses effets irréversibles sur l’homme et l’environnement dans la region de Lago Agrio au Nord-Est de l’Equateur.

>>> Lire le communiqué de presse de l’UDAPT

>>> Plus d’infos sur les zones affectées

 

 

Share this: