ASTM News

05
Oct

« Qualité climatique » des programmes électoraux pour les législatives

Analyse des programmes politiques au regard des crises climatiques et de la biodiversité par Votum Klima

Votum Klima a élaboré pour la troisième fois une liste de propositions revendications concrètes et ambitieuses pour guider notre futur gouvernement vers un Luxembourg décarbonisé, résilient et juste. Issu de l’effort collectif de 14 organisations de la société civile du Luxembourg, Votum Klima a formulé 18 revendications à travers 3 sujets principaux – une transition ambitieuse et juste pour le Luxembourg; des responsabilités au-delà des frontières; une transition sociétale au service du bien commun – qui présentent les actions prioritaires que Votum Klima demande de mettre en œuvre pour amener le Luxembourg vers un pays décarboné, résilient et juste. Votum Klima regrette que l’urgence climatique ne se reflète pas dans les programmes électoraux. La plupart des thèmes sont abordés, mais nous regrettons le manque d’ambition et de détails. Votum Klima a été créé pour mettre le changement climatique sur l’agenda politique en 2009. À travers les 3 campagnes électorales que Votum Klima a suivies, on remarque que le sujet n’est plus négligé par aucun parti, mais la qualité et la pertinence avec lesquels les différents partis le traitent, divergent largement.

Une évaluation pour y voir plus clair dans les programmes

Durant l’été, Votum klima a adressé à tous les partis en présence un questionnaire permettant d’analyser la « qualité climatique » de leurs programmes respectifs. Le questionnaire est basé sur une auto-analyse des partis qui peuvent s’attribuer un « score » par rapport à des critères précis, allant de l’écologie à la justice sociale, en passant par la gouvernance. Suite aux réponses données par les partis, Votum Klima a apposé ses propres scores à la lumière de ses revendications. ADR, Fokus, Liberté – Fräiheet, et Déi Konservativ n’ont pas répondu à nos sollicitations.

Une transition ambitieuse et juste pour le Luxembourg;

Si tout le monde vivait comme les habitant·es du Luxembourg, il faudrait 7,8 planètes pour répondre aux besoins de l’humanité. Au-delà de l’empreinte carbone, l’environnement naturel et la biodiversité sont dans un état préoccupant. Pour développer la résilience des territoires et régénérer les ressources endommagées, un ensemble cohérent d’actions politiques ambitieuses et socialement justes sont nécessaires.

Déi gréng, déi Lénk, le LSAP et, avec des réserves, la KPL et les Piraten y consacrent plusieurs paragraphes dans leurs programmes. D’après les contenus de leur programme respectifs, seuls déi gréng et déi Lénk accordent à la transition écologique et sociétale ambitieuse et juste une importance en accord avec les propositions de Votum Klima. Les positionnements des deux plus grands groupes parlementaires sont quant à eux fortement décevants face aux défis de la transformation de la société.

Des responsabilités au-delà des frontières;

Les conséquences du changement climatique entravent l’amélioration des conditions de vie dans les pays du Sud global. Cette responsabilité du Luxembourg au-delà des ses frontières n’est pas présente dans la majorité des programmes. Il faut noter que l’auto-évaluation a permis à plusieurs partis de se positionner sur des sujets peu ou pas abordés dans leurs programmes. On remarque en particulier les positions plutôt progressistes sur les thématiques de la coopération, les pertes et dommages, et la reconnaissance des « réfugiés climatiques » (bien que seuls déi gréng mentionnent le sujet des pertes et dommages dans leur programme).

Une transition sociétale au service du bien commun

Le dérèglement climatique pose un défi majeur pour les sociétés dans leurs capacités à satisfaire les besoins humains de base. Sans changement profond de notre économie, de notre société et de nos modes de gestion et de gouvernance, la transition écologique ne pourra pas aboutir. Une fois de plus, déi gréng an déi Lénk ont donné des réponses progressistes.

Votum Klima espère que ce travail permettra aux citoyen.nes d’y voir plus clair sur les différents aspects des programmes présentés pour faire leur choix en conscience durant les élections du 8 octobre prochain. Enfin, Votum Klima encourage les partis ayant présenté les moins bons scores à adopter d’urgence une politique éco-sociale plus ambitieuse afin de construire une société luxembourgeoise résiliente et juste.

ANALYSE DES PROGRAMMES

Contributions des membres de Votum Klima : Greenpeace, ASTM, CELL, Caritas Luxembourg, etika, Eurosolar Lëtzebuerg, frères des hommes, Fairtrade Lëtzebuerg, partage, SOS faim, natur&ëmwelt, Vereenegung fir Biolandwirtschaft Lëtzebuerg a.s.b.l., proVelo.

Vous faites un don à : Action Solidarité Tiers Monde

Combien souhaitez vous donner ?
€10 €25 €50
Souhaitez-vous faire un don permanent? Je souhaiterais faire un Don(s)
Combien de fois souhaitez vous répéter le paiement (celui-ci inclus)*
Prénom*
Nom de famille*
Email *
Téléphone
Adresse
Note
en chargement ...