KMP (Philippines)

Kilusang Magbubukid ng Pilippinas

Pays: Philippines

Un mouvement paysan fort en lutte pour l’accès à la terre

L’accès des paysans à la terre productive est de plus en plus menacé par la conversion de terres agricoles. L’augmentation des grandes plantations, de nouveaux projets miniers ou le développement des infrastructures touristiques limitent de plus en plus les surfaces disponibles pour les petits producteurs. L’impact de la réforme agraire actuelle, initiée en 1988, reste négligeable, dû à la forte résistance des grandes propriétaires fonciers qui dominent la vie politique. S’y ajoute l’absence de volonté des gouvernements successifs d’adopter des politiques de renforcement et d’appui à l’agriculture paysanne. La production agricole est également menacée par l’impact du changement climatique qui entraîne des saisons des pluies de durée incertaine et des événements météorologiques extrêmes, comme le typhon Haiyan qui a frappé le pays en novembre 2013.

Un mouvement fort qui se bat

Le KMP, qui représente 2 millions de paysans et de travailleurs agricoles, revendique depuis 1985 une véritable réforme agraire qui réponde aux besoins des paysans : accès à la terre et mise à disposition des moyens de production et de crédits abordables. Le mouvement s’engage également en faveur de l’agriculture biologique qui contribue non seulement à l’amélioration de la situation économique des producteurs, mais aussi à un une nutrition plus diversifiée, un environnement plus sain et une réduction des gaz à effet de serre.

2014 : année clé pour la réforme agraire

Le projet actuel vise le renforcement de la campagne de KMP en faveur d’une véritable réforme agraire, la promotion d’une production agricole écologique et des activités d’augmentation de sources de revenus des paysans. Comme le Programme National de Réforme Agraire (CARP-ER) de 1988 s’est terminé en juin 2014, les activités de cette année ont porté avant tout sur la question de la réforme agraire. Le gouvernement a proposé une prolongation de la distribution d’avis d’attribution de terres qui restent à distribuer après la date butoir. Mais KMP est plutôt d’avis que, tenant compte de l’échec complet du CARP-ER, il serait préférable d’enterrer le CARP-ER et d’adopter une nouvelle loi qui pourrait assurer une véritable réforme agraire. Il a organisé des grandes campagnes de sensibilisation, d’information et de plaidoyer dans le but d’exposer la défaillance d’une réforme agraire à la fin de laquelle au maximum 3 paysans sur 10 sont devenus propriétaires de leurs terres.

www.kilusangmagbubukid.org


Partenariat KMP-ASTM
– création de l’organisation : 1985
– début du partenariat : 1999
– durée du projet : jan 2013 – déc 2015
– coût total du projet : 126 350 euros

Responsable ASTM
– Julie Smit
– Tel : 400 427-21
– eMail : julie@astm.lu