Jana Jagaran (Inde)

Pays: Inde

Des femmes dans les zones rurales construisent leur avenir

Malgré la forte croissance économique des dernières années en Inde et la politique avouée de la croissance inclusive du 12ème plan quinquennal (2012-2017), on assiste à une augmentation des inégalités et une exclusion massive de la plus grande partie de la population. Surtout en matière d’éducation universelle et de services de santé, le pays est à la traine, ce qui  maintient l’Inde dans le bas du classements en termes de développement humain.

Une approche holistique

Jana Jagaran gère toute une panoplie de programmes interdépendants visant l’amélioration des conditions de vie de la population rurale autour de la ville Belgaum dans l’Etat de Karnataka. Tous les programmes, tels que l’appui aux communautés des bergers, la construction des digesteurs de biogaz ou l’amélioration du statut des femmes, sont conçus dans un objectif émancipatoire, montrant aux bénéficiaires comment ils peuvent revendiquer leurs droits et accéder aux programmes et services sociaux du gouvernement.

Les femmes organisées comme agents de changement

Le projet appuyé actuellement par l’ASTM concerne le travail de Jana Jagaran en faveur des femmes des zones rurales. Depuis toujours, elles assurent une grande partie des revenus familiaux mais ne jouissent que d’une très faible considération.

Un volet du projet vise le renforcement des femmes et leurs groupes d’entraide en tant que moteurs de développement dans la région. Jana Jagaran veut faire augmenter le nombre de groupes et les aider à s’organiser en fédérations à chaque niveau administratif afin de renforcer leur position par rapport aux décideurs politiques. Les activités prévues sont des formations pour le développement de la personnalité et de l’auto-estime, ou bien des formations en agriculture bio ou en microfinance. Celles-ci sont combinées à des actions de plaidoyer au niveau du gouvernement local ou national pour le respect de leurs droits et l’introduction de nouvelles mesures d’aide aux populations délaissées.

Le deuxième volet consiste en une formation professionnelle en couture destinée aux jeunes filles qui poursuit trois objectifs : donner aux jeunes filles des compétences utiles pour un travail,  développer leur auto-estime, ainsi que retarder d’un an leur mariage afin de réduire le nombre de mariages précoces. Cette formation est associée à d’autres pour le développement de la personnalité et la prise de conscience de ce qui a trait au statut de la femme au sein de la famille. Il s’agit de sensibiliser les filles à leurs droits et par rapport à des questions de santé et des tabous socio-culturels qui affectent les jeunes filles et les femmes.

 


Partenariat Jana Jagaran-ASTM
– création de l’organisation : 1984
– début du partenariat : 1998
– durée du projet : jan 2013 – déc 2015
– coût total du projet : 220 337 EUR

Responsable ASTM
– Julie Smit
– Tel : 400 427-22
– eMail : julie@astm.lu