CDM (Honduras)

Centro de los Derechos de Mujeres

Pays: Honduras

Sensibiliser, former et agir contre la violence à l’égard des femmes

Toutes les 16 heures une femme est assassinée au Honduras, un pays qui compte environ 8 millions d’habitants. En 2013, le Honduras a introduit dans le Code Pénal le concept de « féminicide », c’est-à-dire le meurtre de femmes pour des raisons de genre. Après l’entrée en vigueur de la catégorie pénale, 1.000 femmes ont été assassinées. Seuls un cas a été traité devant  les tribunaux du pays.

A côté des assassinats, le nombre des disparitions augmente également. Les cimetières clandestins indiquent que les cas rapportés sont largement en-dessous du nombre réel. Mais la peur et la méfiance à l’égard des autorités policières et judiciaires pousse les familles à garder ces situations secrètes. C’est également le cas pour les délits sexuels commis contre les femmes.

Agir contre la discrimination et la violence

Depuis 1994, le CDM promeut les droits des femmes et travaille pour le renforcement de leur autonomie. Dans ce cadre, notre partenaire développe des initiatives dans les domaines de l’emploi, de la violence envers les femmes, des droits sexuels et reproductifs, et de la participation citoyenne.

Le CDM veut sensibiliser, former et interpeller

Le projet prévoit une formation en leadership pour 25 femmes provenant d’organisations locales. Parallèlement, l’action vise la production d’information sur les violences à l’égard des femmes à partir de l’observatoire des droits humains des femmes, mis en place par le CDM il y a 12 ans. L’observatoire rassemble et analyse des informations de presse, mais aussi des registres des institutions de sécurité et justice du pays.

L’information est diffusée sous la forme de brochures, ainsi que sur le site internet et les réseaux sociaux. Tout au long du projet, une action de plaidoyer est programmée, ayant pour but la diffusion de l’information ainsi que la construction d’alliances avec des acteurs politiques agissant (ou pas) sur le sujet. Finalement, des actions de sensibilisation sont aussi envisagées.

 

www.derechosdelamujer.org


Partenariat CDM-ASTM
– création de l’organisation : 1994
– début du partenariat : 2010
– durée du projet : jan 2015 – déc 2016
– coût total du projet : 128 692 EUR

Responsable ASTM
– Gabriela Caceres
– Tel : 400 427-33
– eMail : gabriela@astm.lu