MIDE (Pérou)

Microcrédito para el desarollo

Pays: Pérou

Amélioration de la qualité de vie des femmes Quechuas de la région de Cusco

La région de Cusco est riche en ressources archéologiques, culturelles et naturelles, mais elle est aussi une des zones les plus pauvres du Pérou. Plus d’un tiers de sa population n’a pas d’électricité ni d’eau potable et la malnutrition présente un taux de 45%.

Le tourisme et l’activité minière sont développés par des groupes étrangers et ne produisent que peu de retombées pour l’économie locale. A côté d’un secteur productif moderne et puissant, lié aux marchés internationaux, on trouve un secteur traditionnel, le plus souvent informel ou rural, qui peine à subsister sans pouvoir produire des excédents ni améliorer les conditions de vie de la population.

Dans ce contexte de grande pauvreté, les femmes indigènes sont les plus marginalisées, victimes d’un modèle patriarcal et de barrières culturelles. En effet, 76% de la population analphabète sont des femmes et elles sont souvent mal informées et exclues de la vie sociale, économique et politique.

MIDE propose une approche intégrale

MIDE est une institution de microfinance pour les femmes indigènes. Sa mission est de favoriser l’emploi et l’entreprenariat féminin tout en luttant contre les inégalités entre hommes et femmes. L’association cherche à conscientiser les femmes sur leurs droits et à développer leur capacité à utiliser les microcrédits comme un outil d’émancipation. C’est pourquoi les services financiers sont accompagnés de formations en leadership, estime de soi et en gestion, entre autres.

Les femmes, actrices de leurs destins

L’objet du projet est de lutter contre la pauvreté qui sévit dans les communautés de Paucartambo en améliorant la qualité de vie à travers la mobilisation des femmes indigènes. Pour ce faire, MIDE cherche à promouvoir le « kawsay Allin » (bien vivre), comme un complément stratégique de son programme de microcrédit, basé sur le leadership des femmes organisées en « Groupes solidaires  (GS)» (groupes constitués pour gérer les microcrédits de MIDE).

Le présent projet vise la formation de 300 femmes dans 17 communautés quechuas. Les bénéficiaires s’organisent en « groupes solidaires », déjà constitués pour la gestion des microcrédits, au sein desquels se déroulent les activités de formation.

Ce travail fournira les leaders qui agiront comme des agents de développement. L’expérience entrepreneuriale est ainsi renforcée par les capacités collectives et liens solidaires créés entre les participantes.

www.midecusco.org


Partenariat MIDE-ASTM
– création de l’organisation : 1999
– début du partenariat : 2011
– durée du projet en cours : jan 2013 – déc 2015
– coût total du projet : 140 728 EUR

Responsable ASTM
– Gabriela Caceres
– Tel : 400 427-33
– eMail : gabriela@astm.lu