14.01.15

Les dessous du marché du carbone

Une série de trois conférences et deux workshops organisés par etika, ATTAC Luxembourg et VOTUM KLIMA pour y voir plus clair !

Le changement climatique avance, 2014 a même été l’année la plus chaude jamais enregistrée au Luxembourg et dans ses pays voisins depuis les premières prises de température standardisées. Malgré l’urgence de la situation, les négociations climatiques internationales, dernièrement à Lima, et les réformes du marché du carbone stagnent. La politique climatique du Luxembourg consistait jusqu’en 2012 essentiellement à acheter des droits d’émissions au lieu de baisser ses propres émissions. Cette pratique pourrait encore continuer à large échelle jusqu’en 2020, malgré la vive critique de la Cour des Comptes à l’égard de ce genre de politique climatique. Ce cycle de conférences, organisé par etika, ATTAC et VotumKlima, s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à la politique climatique et qui veulent jeter un regard critique dans les coulisses du marché de carbone.

Sans titre1Jeudi 22 janvier à 12h15 à l’Altrimenti (5 Avenue Marie Thérèse à Luxembourg)„Le climat pris en otage par le marché du carbone“ avec Aline Robert, journaliste indépendante
Aline Robert nous éclairera sur la fonction de l’EU ETS (European Union Emission Trading Scheme), le marché européen des droits d’émissions de CO2. Celui-ci a non seulement contribué très peu à la réduction des émissions de CO2 dans l’UE, il a de plus favorisé une escroquerie massive d’au moins dix milliards d’euros payés par les contribuables des Etats. Aline Robert expliquera également comment des entreprises, dont Arcelor Mittal, ont largement triché sur les droits à polluer qui leurs avaient été accordés. 
Sans titre2Jeudi 5 février à 12h15 à l’Altrimenti (5 Avenue Marie Thérèse à Luxembourg)„Der Emissionshandel nach Lima und vor Paris“, mit Eva Filzmoser, Direktorin des globalen NGO-Netzwerks Carbon Market Watch
Eva Filzmoser gibt einen Überblick über die aktuellen Spielregeln bei den verschiedenen Typen von Emissionsrechten nach dem Klimagipfel von Lima: von CDM bis zu „Heißer Luft“. Ihr Schwerpunkt liegt auf deren Klimaeffizienz und der Einhaltung von Umwelt- und Menschenrechten.Im Anschluss an den Vortrag, ab 14 Uhr 30, leitet sie einen Workshop zur Vertiefung der Themen und zu Handlungsmöglichkeiten für Luxemburg vor dem Klimagipfel zu Paris.
Sans titre3Vendredi 27 février à 12h15 à l’Altrimenti (5 Avenue Marie Thérèse à Luxembourg)„La biodiversité dans l’étau des marchés financiers“ avec Maxime Combes, économiste et membre de l’AITEC et d’Attac France.
En plus de la dette publique ou des matières premières, y compris agricoles, les spéculateurs financiers s’attaquent désormais à la nature : „carbone finance“, “cat bonds”, “green bonds”,   leur imagination est sans limite. Malheureusement ces nouveaux produits dits de « biodiversity offsetting » et de compensation carbone ne répondent pas correctement aux défis que nous posent l’extinction des espèces animales et végétales et le changement climatique.Cette conférence sera suivie d’un workshop, à partir de 14h30, qui approfondira les thèmes développés dans la conférence.

 

Toutes les conférences auront lieu à 12h15 au Culturel Altrimenti au Centre Convict, à la salle Rheinsheim, 5 avenue Marie-Thérèse, Luxembourg. L’entrée est libre.

La conférence s’accompagne d’un sandwich et d’une boisson offerte par etika. Pour des raisons d’organisation, nous vous prions de vous inscrire à events@etika.lu deux jours avant la conférence en précisant le nombre de personnes qui vous accompagneront.

 

Personnes de contact:

Jean-Sébastian Zippert / etika, tél. 29 83 53, jsz@etika.lu,

Dietmar Mirkes / ASTM, tél. 400 427 30, dietmar@astm.lu,

 

Share this: